Pour notre troisième épisode sur les produits médiatiques, je parle avec Thomas Le Jouan et Xavier Kronström Richard du RC lab, l’incubateur d’innovation de Radio-Canada.

Ils nous parlent de l’origine du lab, de la demande créative latente qu’ils ont découverte chez Radio-Canada et de comment ils ont réussi à encourager le développement d’une culture d’innovation chez le diffuseur public.

Pour le deuxième épisode de notre série sur les produits médiatiques, on parle avec Flaurent Daudens, directeur de l’information numérique au Devoir.

Il nous parle de la stratégie numérique du Devoir, de comment ils cherchent à jouer avec leurs forces et de l’avantage de être petit lorsque de gros changements s’imposent.

Edouard Reinach, directeur de la croissance chez Urbania

Dans cet épisode, on parle avec Edouard Reinach, directeur de la distribution numérique et de la croissance chez Urbania. En gros, Y’est responsable de faire croître l’audience du média et de générer le plus de revenus possibles avec ses contenus.

Il nous parle de rôle de growth hacking, de comment il cherche à réduire la dépendance d’Urbania aux pushers de clicks que sont Google et Facebook et de comment il cherche à appliquer une mentalité de startup dans un média qui a déjà 15 ans.

Cette semaine au prodcast, on parle avec Julien Brault, fondateur et PDG de Hardbacon, une app qui vise à aider les Canadiens désirant investir directement en bourse à le faire comme des pros, pour presque rien.

Ce qui rend son parcours particulièrement intéressant, c’est qu’il a couvert pendant plusieurs années les startups avant de décider de lancer la sienne.

Il nous parle de comment des apprentissages comme nouvel entrepreneur technologique, de financement de startups et de quels conseils il aimerait pouvoir envoyer à son moi du passé.

Une équipe au travail

Antonio Starnino et Diana Horque ont co-organisé l’édition montréalaise du Global Service Jam, un événement où durant une fin de semaine, les participants expérimentent avec les différentes méthodes de la profession et imaginent des services réellement centrés sur les utilisateurs et leurs besoins.

Je discute avec eux de service design, du rôle des méthodes de recherche centrés sur les utilisateurs dans la création de produits performants ainsi que de l’utilisation de ces approches dans les startups et les grandes entreprises.

Peggy Boustany, Lead Talent Acquisition chez Shopify, une plateforme qui permet à tout le monde d’ouvrir une boutique et de vendre en ligne.

Depuis son arrivée à Montréal, Shopify a cru sans cesse, passant de petits bureaux sur Saint-Laurent a une adresse dédiée sur de la Gauchetière. Elle nous parle de culture d’entreprise, de recrutement et des techniques développées par l’entreprise pour s’assurer de garder sa culture et ses valeurs, peu importe sa taille.

Michèle Robinson est directrice de l’impact à e180, une plateforme d’apprentissage par les pairs, pour les pairs.

Elle nous parle des leçons qu’ils ont tirés depuis leurs débuts, de comment ils cherchent à créer des environnements propices à l’apprentissage partout à travers le monde et de leur objectif de créer un système d’éducation inclusif et participatif.

Emmanuel Durand et Nicolas Bouilllot sont les co-directeurs du MetaLab de la SAT, un laboratoire de R&D où ils pilotent des projets pour faciliter la création des arts numériques.

On parle du rôle du MetaLab à la SAT et dans la communauté des arts technologiques, de ce qui rend son approche unique et de comment ils sont en train de tranquillement transformer les lieux culturels au Québec.

Vincent Chapdelaine est l’instigateur de plusieurs projets d’innovation sociale avec des composantes tech…. ou non. Il nous parle de ses multiples projets, des difficultés de lancer une compagnie “tech” en tant qu’entrepreneur social et de comment faire embarquer des grosses bureaucraties publiques dans des projets un peu fou.

Cassie Rhéaume, ambassadrice chez Ladies Learning Code MTL – section française – et agente de développement à Concertation Montréal nous parle de son parcours, de comment elle s’est découvert une passion pour le code et de l’importance de permettre à tout le monde de prendre part à l’innovation technologique.